Réserver une table

Votre liste de souhait

Vous devez vous connecter pour voir votre liste de souhait

Votre liste de souhait est vide

  • {{ produit.title }}

    {{ produit.old_price }} $ {{ produit.price }} $

    En rupture de stock

0 / 3

Nouveau jeu :

TROUPEAU

Pssst.... La vache rose capote avec cette nouvelle, elle est sortie du troupeau! Trouve les trois places dans lesquelles elle s'est cachée sur le site randolph.ca. Clique sur les 3, et tu recevras un code promotionnel de 10 % de rabais pour ta prochaine commande!

Tu gagneras aussi la chance d'être tiré.e au sort parmi le troupeau pour recevoir une carte cadeau de 50 $!

Tranquillité

  • 24,99 $
Lucky Duck

Tranquillité

Disponible en ligne
24,99 $
Vous pouvez accumuler 0.5 Randollars
Fr
8+
20
1-5

Disponibilité

Une création de l'auteur James Emmerson .

Montez à bord du joli bateau Tranquillité et voguez vers le paradis. Faites toutefois attention, car dans une terre où le jour se fond avec la nuit, il est facile de perdre la notion du temps, et vous avez besoin de trouver une petite île comme foyer.

Tranquillité est un jeu de stratégie coopératif de 1 à 5 joueurs, qui conviendra à des joueurs de tout âge pour des parties de 15 à 20 minutes. Les joueurs devront collaborer pour remplir la mer d’îles et guider le bateau vers leur nouveau foyer avant qu’un joueur n’ait plus de cartes... Ces cartes doivent être placées de sorte que la grille monte en nombres croissants depuis en bas à gauche, jusqu’en haut à droite. 

Cependant, ce ne sera pas si simple car, dans le monde de Tranquillité, la seule façon de jouer est en silence. Tous les joueurs gagnent s’ils arrivent à compléter la grille et qu’ils ont placé une carte de Départ et une carte d’Arrivée. Tous les joueurs perdent si l’un des joueurs ne peut plus jouer ou défausser de cartes.

Contenu:

• 80 cartes d’île (numérotées 1 à 80)

• 5 cartes de départ

• 5 cartes d’arrivée

• 20 cartes d’extension Mers agitées

• 2 cartes de référence

• 25 cartes de bordure

• 1 règle du jeu


Présentation en vidéo en anglais (12'43):