Nos animateurs : Jean Gagnier - Randolph

Connectez-vous

X

  • 02 Jan 2014 | Parole d'animateur

    Quel est le premier jeu auquel tu te souviens avoir joué?
    Les échecs quand j’avais 3 ans. Sinon, quand j’ai commencé à m’intéresser aux jeux plus sérieusement, je me suis pointé dans une boutique et j’ai demandé conseil. Je disais au gars que j’aimais bien Risk, il m’a conseillé Diplomacy. Le lendemain, j’allais m’acheter Die Macher et la passion s’est emparée de moi.

    Qu’est-ce qui te fait tripper dans les jeux?
    J’aime apprendre sur les autres avec qui je joue! J’aime aussi les jeux qui ont un thème tellement fort qu’ils me permettent d’apprendre des choses, comme un livre le ferait, mais souvent en mieux. Comme par exemple, j’ai appris les problèmes de logistique d’une armée dans le jeu Bobby Lee. J’ai aussi appris à faire des enfants dans Agricola. Hahaha!

    Quels sont les 5 jeux que tu préfères expliquer au Randolph?
    1. Hanabi. Mon jeu coopératif favori. On nous demande souvent d’expliquer Pandémie, et des fois je vois des clients sidérés par la petite boîte laide que je leur propose à la place, celle de Hanabi. Pourtant, ils finissent souvent par en jouer 3 ou 4 parties tellement c’est bon!
    2. Battle Line. Le jeu auquel j’ai joué le plus souvent dans ma vie, au design épuré (on joue sans les cartes tactiques) et aux décisions si déchirantes!
    3. Chicago Express. Un jeu sans hasard, aux règles relativement simples pour le genre, avec une complexité stratégique désarmante. C’est simple: achetez aux enchères des parts dans des compagnies de train, étendez leur réseau, faites de l’argent! Pour ceux qui veulent un défi plus complexe que les Aventuriers du Rail, c’est le jeu qu’il vous faut apprivoiser.
    4. Situation 4. Le jeu le plus bizarre auquel j’ai eu la chance de jouer. Un jeu familial des années 60 alliant rapidité, dextérité, casse-tête, communication d’équipe et… simulation de conflit militaire. Pour les flyés!
    5. Der Schwarze Pirat. Faites naviguer votre bateau pour gagner plus de trésor que les autres joueurs (que vous pouvez d’ailleurs saborder). Comment on navigue? Avec le vent, mais je ne vous en dis pas plus…

    Tu dois passer 5 ans sur une île déserte (avec 2 amis joueurs mettons) et tu n’as droit qu’à un seul jeu? Lequel tu emmènes?
    Brass! Un grand classique de Martin Wallace qui a tout pour me plaire : une thématique historique, un design graphique approprié et un système économique riche. Je m’en tannerais moins vite que Win, Lose, Banana. Mention honorable à War of the Ring Collector’s Edition, qui pourrait être utilisé comme radeau.

    Tu joues quelle couleur?
    Orange. S’il n’y a pas d’orange dans le jeu; rouge.

    Es-tu plutôt jeu de gestion Euro ou jeu thématique américain?
    Je suis un radical : un jeu économique, n’importe quand! Donnez-moi des parts d’entreprise, faites-moi construire un engin économique, faites-moi gérer quelque chose! Ma diète comporte également des dizaines de jeux de territoire reliés à la Guerre civile américaine. Enchères, négociations, votes… j’adore! Autant qu’une belle carte géographique. Côté thème, j’aime ce qui est historique, logistique (rien de tel que de produire et transporter des containers!)… ou carrément débile comme Sumo Ham Slam. Les zombies, superhéros et autres monstres, c’est vraiment pas pour moi.

    Quel est ton auteur de jeu favori?
    Martin Wallace, et c’est même pas proche. Ses grands Brass et Steam sont 2 de mes 3 jeux favoris, et il a plusieurs autres jeux que j’adore (A Few Acres of Snow, La Strada, Gettysburg, Liberté, Steel Driver, Tinners’ Trail, London, etc.) Des thématiques fortes, des mécanismes (souvent économiques) bien intégrés et du jeu toujours tendu, Wallace sait bâtir un jeu.

    Es-tu chanceux dans les jeux de dés?
    On dit que le jeu nous en fait apprendre sur le monde – cette question-là en est le meilleur indicateur : quelqu’un qui chiale contre les dés va chialer contre n’importe quoi dans la vie. J’ai une position plus rationnelle : si tu crois être chanceux ou malchanceux aux dés, tu délires!

    Quel type de joueur t’agace le plus?
    Le joueur ultra-lent m’agace, mais au moins il est de bonne foi. C’est le joueur malhonnête (tricheur, injuste, métajoueur) qui n’a pas sa place à ma table.

    Combien de fois tu joues par semaine?
    Tant qu’à faire geek, on va faire geek! En 2013, j’ai joué à 551 parties de 237 jeux différents (dont 163 pour la première fois) en 164 jours. Je joue donc 3,14 fois par semaine et je fais 3,36 parties par session.

    Combien de jeux as-tu dans ta collection?
    Vaguement : plusieurs centaines de trop. Exactement : 427.

    Quel est le jeu le plus précieux de ta collection?
    Mon plateau de Diplomacy sur bois, en relief, fabriqué de mes propres mains (et de mes non-propres scies).

    Quel est le dernier jeu que tu as acheté?
    Lord of the Rings : the Confrontation, devenu un classique du Randolph. C’est comme Stratego, sauf que c’est le fun.

    Quel est le prochain jeu que tu veux acheter? 
    Mettons que je vends mes quelques centaines de trop? Lewis & Clark. Un de mes dadas historiques.

    Quel jeu que tu n’as encore jamais joué que tu as très hâte d’essayer? 
    Heu… Lewis & Clark!

    Quel est ton plat préféré au Randolph?
    Une bonne soupe à l’oignon avec des crudités & hummus. Réconfortant ET nourrissant! Pour les gros appétits, la quiche au bacon est quand même costaude.

    Quelle est ta boisson préférée au Randolph?
    Gros coup de coeur pour un scotch : le Glengoyne 12, cask strength. On a plusieurs bons scotchs, avis aux amateurs!

    Pin It on Pinterest

    Share This