commentaires utilisateurs - Randolph

Connectez-vous

X

  • Avis et commentaires de Julien Leconte

    Reef MULTI

    publié le 3 avril 2019

    1

    Reef, ou plutôt Sleep? Ayant adoré Azul, j’étais excité d’essayer la nouvelle offrande du même éditeur. Le matériel est sublime et coloré, l’éditeur a fait son boulot. Mais au niveau design et expérience de jeu, quelle déception. Le concept semblait intéressant, mais j’ai trouvé l’expérience assez ennuyante. À notre tour on peut soit, jouer un carte, marquer un carte, ou prendre un carte de l’offre centrale. Et on passe au joueur suivant… ainsi de suite, jusqu’à ce que le jeu se termine. Vous allez dire que c’est le cas de la plupart des jeux, mais quelque chose ici cloche… on n’a jamais l’impression d’accomplir quelque chose d’intéressant lors de son tour. Ici l’absence totale d’interaction entre les joueurs tue le jeu. Dans Azul, on peut choisir un certain type de tuiles pour contrecarrer les plans de nos adversaires ou les forcer à prendre des tuiles qu’il ne veulent pas. Cet aspect de compétition subtile rend l’expérience d’Azul excitante. Ici dans Reef, chacun joue pour soit et peut importe ce que je fais, cela n’influencera en rien le jeu de mes adversaires. Je dois avouer que pour l’instant les jeux de ce designer auxquels j’ai joué m’ont déplu (Emerson Matsuuchi à qui l’on doit aussi la trilogie Century), donc je ne suis probablement pas le client cible.
    Avis pour les joueurs de jeu de carte occasionnel comme moi. Beaucoup de jeu de cartes compétitifs offrent une expérience plaisante lorsqu’on les joue. Cependant, dans la plupart des cas, la barrière d’entrée est infranchissable. Certains jeu sont sur le marché depuis plus de 10, 20, 30 ans et des sorties annuelles de nouveau matériel rendent l’aspect deck-building pratiquement impossible pour un nouveau joueur… comment construire quelque chose de cohérant en étant nouveau au système et devoir choisir parmi un éventail de 10K cartes?! Non, merci! Dommage car plusieurs de ces jeux sont intéressants et plaisants à jouer. Arrive Keyforge avec son concept de deck unique et non-modifiables. Il s’agit du jeu de carte accessible dont les joueurs comme moi attendaient. Je peux prendre un paquet et être prêt à jouer avec un ami instantanément. Et le jeu en soit est intéressant et divertissant. Le jeu assume à fond son côté mash-up avec des races sans cohérences entre-elles et des cartes hyper puissantes qui n’ont pas d’allures. Ça semble loufoque, ce l’est, mais on y prend goût et on s’y trouve diverti pendant une bonne heure. Ce jeu déplaira aux puristes du genre CCG/LCG, mais ils n’auront qu’à se retourner vers les centaines d’autres jeu disponibles sur le marché. L’autre type de clientèle ne s’en plaindra pas!
    Sam J. MacDonald et Shem Phillips ont su créer une jeu de placement d’ouvriers original en 2018, bravo! En surface, le jeu peut sembler insipide. De la gestion de ressources dans un univers médiéval où la thématique est de construire une cathédrale… c’est pas sérieux?! Encore?! Attendez, ne partez-pas! Vous serez charmés, promis! La twist appliquée ici est ingénieuse. On débute la partie avec 20 ouvriers (!). On en place un seul lors de notre tour pour récolter un bénéfice. Simple, habituel, rien de nouveau ici. Là où le jeu innove c’est que l’on ne récupérera pas nos ouvriers de façon traditionnelle (fin de tour, tout le monde récupère ses ouvriers, nouveau tour, etc.). En fait, ils resteront sur le tableau tant qu’ils ne se feront pas capturer par nos adversaires. Deuxièmement, on peut investir des ouvriers aux même endroits pour augmenter la valeur du bénéfice : 1 ouvrer présent 1x le bénéfice, 2 ouvriers présents 2x le bénéfice, etc. Une des actions que l’on peut accomplir est d’aller kidnapper tous les ouvriers d’un adversaire au même endroit. On pourra ensuite, lors d’un tour subséquent amener les ‘meeples’ capturés en prison pour gagner de l’argent. Ceci offre ne petite touche d’interaction rarement présente dans ce type de jeu, sans toutefois créer de la frustration. On peut ensuite aller visiter la prison pour libérer nos ouvrier et regarnir notre banque. Le cycle continue! Le tout est très bien balancé. Ajoutez à cela des personnage aux pouvoirs variés, une multitude de cartes apprentis (qui vous donne des bénéfices permanents, façonnant votre stratégie unique) et de cartes bâtiments à construire et vous avez tous les ingrédients d’un jeu plaisant avec une grande variété. Fortement suggéré!
    Projet Gaia FR

    publié le 2 avril 2019

    5

    Le jeu euro parfait? Possiblement! J’ai découvert Terra-Mystica il a plusieurs années et je suis tombé en amour avec ce jeu complexe et abouti. Les différentes races asymétriques ajoutaient une grande rejouabilité au jeu avec chacun des pouvoirs uniques qui permettaient de briser certaines règles du jeu. Il y avait aussi ce charme tactile des pièces en bois minimalistes qui rendaient l’aspect visuel du jeu attrayant. Après plusieurs dizaines de parties cependant, certaines lacunes du jeu ont commencé à faire surface… des races plus puissantes que d’autres, des stratégies évidentes dû aux confrontations ou au plateau fixe… et le plateau des temples, qui s’avérait assez fade et sans cruciale à investir pour gagner. Bref, un grand jeu mais qui fini par s’essouffler un peu avec le temps. Arrive Gaia Project, le digne successeur de son frangin. Adieu le plateau fixe, les temple de culte sans signification, les races non-balancées… bonjour tuiles amovibles, races complexes et bien développées, tableau de technologie engageant qui nous apporte des bénéfices et nous permet de façonner notre stratégie de plusieurs façon différentes… ce n’est plus seulement des points de victoires. Ils ont gardé tous ce qui donnait un charme à TM et remplacé toutes ses lacunes. Les jetons en bois n’existes plus, mais bizarrement le plastique ne me déplait pas ici…Bref, je ne peut que fortement suggérer ce titre. Le prix est très élevé, mais si c’est votre type de jeu, vous y jouerai très souvent! Bonus, variante solo développé par Automa Factory, réputés pour créer de solides version solo. A+++
    Spirit Island FR

    publié le 2 avril 2019

    5

    Amène le concept réchauffé de la colonisation et le vire complètement pour créer un jeu unique et engageant qui nous oppose en tant qu'esprits de l'île aux envahisseurs (les humains colonisateurs). Le concept du jeu est très intéressant et avec les 8 esprits asymétriques aux synergies différentes, cela créée des parties uniques à tout coup. Ajoutez les cartes de peur, les scénarios, les variantes d’adversaires, les événement (expansion) et les jetons de conditions (expansion) et la variabilité de ce jeu est infinie. Sans doute le jeu coopératif le plus abouti. On peut y voir les centaines d’heures de playtesting que le designer et les concepteurs ont du y mettre pour tout balancer la synergie des esprits. Un chef-d’œuvre de design. L’auteur du jeu y est également très dédié, car une deuxième expansion d’envergure est en développement (sortie 2020) qui amènera le compte total d’esprit disponibles à plus de 24… donc si vous adorez le jeu, vous serez servi pour longtemps! Il y a un (gros) bémol et cela peut-être un point très important pour certain, les fin de parties tombent à plat un peu… on sait généralement que l’on va gagner ou perdre 2-3 tours avant que cela se produise… donc si vous recherchez des finales de jeu spectaculaires avec des rebondissements et surprises vous devrez regarder ailleurs!
    Un jeu qui embrasse à fond l’intégration d’une app au jeu. Le concept est fort, prenant et immersif. Le design du jeu repose aussi sur les QR codes, il devient donc indépendant de ses cartes selon le scénario choisi… donc pas de cartes obsolètes après une seule partie (à la Unlock!, Exit…). La rejouabilité est donc infinie, tant que la compagnie continuera de développer des scénarios. Je ne conseille pas l’achat des lunettes ‘3D’ pour l’effet VR sur le téléphone. C’est superflu. Donc au final, un jeu réussi… MAIS… même si je lève mon chapeau au concept et à sa réussite, ce jeu n’est pas vraiment pour moi puisqu’il vient annuler l’aspect qui me plait le plus des jeu de société… ce moment magique où l’on décroche de nos cellulaires pendant 2 heures!!!
    Version supérieure au jeu original selon moi pour plusieurs raisons : les mécaniques du jeu sont plus intéressantes, façon additionnelles de gagner si l’on pense ne pas pouvoir gagner aux points de victoire, beaucoup plus facile d’y jouer (7 Wonders n’est pas très intéressant en bas de 4-5 joueurs, donc moins d’occasion d’y jouer). Cependant… l’extension est primordiale puisqu’elle ajoute une option lors de son tour qui permet de ne pas piger dans la pyramide. Cela enlève la ‘fatalité’ du jeu de base qui donne l’impression que le jeu se joue sur le placement initial des cartes dans la pyramide. Ce qui en fait donc un jeu ‘complet’ qui frise les 60$... trop pour un jeu à deux? Peut-être… mais le jeu en vaut la peine!
    Patchwork FR

    publié le 2 avril 2019

    3

    Jeu que j’ai grandement apprécié au début pour son originalité et son plaisir d’y jouer. Cependant, une fois que l’on découvre le calcul mathématique derrière le design, le jeu devient vraiment ennuyant car sur les 3 tuiles à choisir, il y en a toujours une seule de plus payante que les autres. C’est donc une suite de calculs pour le coup optimal chaque tour. Puis le jeu se termine et on voit qui des deux à eu le dessus du au hasard du placement initial des tuiles.
    Un classique qui a eu beaucoup de joutes avec les années. Fortement conseillé à toutes personnes n’y ayant jamais joué. Des heures de plaisirs à petit prix. Cependant, j’ai trouvé qu’après y avoir joué beaucoup avec le même groupe, ont fini par savoir exactement comment jouer ensemble, comment donner les indices, etc. Il devient vraiment facile de gagner si les cartes sortent de la bonne façon (même avec la variante expert arc-en-ciel)… cela devient donc un jeu de hasard. On gagne si les cartes sortent bien (score parfait), on perds si le brassage est nul. Vous en avez cependant pour un max de joutes avant de vous rendre là!
    Super jeu abstrait avec une simplicité de design très attrayante. Sous sa simplicité se cache un jeu hautement stratégique. Les jetons en résine ajoute une dimension tactile satisfaisante. Je conseille toutefois la version pocket très agréable pour les voyages (50% de la taille et du poids)!
    1 2

    Pin It on Pinterest