commentaires utilisateurs - Randolph

Connectez-vous

X

  • Avis et commentaires de Ghislain Meillieux

    Après le deck-building, voici venir le card-building ! Mystic Vale vous propose de manière originale de contruire vos propres cartes. Chacune commence avec trois emplacements vides que vous remplirez d'améliorations au fur et à mesure. Derrière ce concept original, on finit avec une impression assez connue de construction de moteur. Que ce soit au travers d'un paquet de cartes, de cartes elle-même, de dés ou de jetons dans un sac, le principe reste d'augmenter ses chances à chaque tour d'obtenir les effets désirés. A essayer.
    Jeu minimaliste, comme tous les Oink Games. Déjà, cette série est géniale pour son concept assumé de mini-boîte. Facile à transporter, facile à stocker, il n'y a que des avantages pour le joueur, mais enfin un éditeur qui ne se sent pas obligé de gonfler la taille de sa boîte pour gonfler le prix de son jeu. On paye le contenu, certes physique (et ici la boîte est bien pleine), mais aussi intellectuel. Pour revenir plus précisément à Deep Sea Adventures, on a ici une revisite du stop ou encore. Certes, le déplacement se fait au dé, donc de manière hasardeuse, mais c'est à chacun de décider jusqu'où il est prêt à aller avant de faire demi-tour. La plupart des troupes de débutants étant trop ambitieuses, tout le monde meurt asphyxiés ! Et bien sûr, certains se font un malin plaisir de consommer l'oxygène juste pour ne pas en laisser aux autres. Un jeu de pseudo-coopération mais surtout de trahison, de retournements de situation et de fous rires. Rarement une aussi petite boîte aura autant contenu. En plus, le matériel est beau.
    Jeu minimaliste, comme tous les Oink Games. Déjà, cette série est géniale pour son concept assumé de mini-boîte. Facile à transporter, facile à stocker, il n'y a que des avantages pour le joueur, mais enfin un éditeur qui ne se sent pas obligé de gonfler la taille de sa boîte pour gonfler le prix de son jeu. On paye le contenu, certes physique, mais aussi intellectuel. Pour revenir plus précisément à Insider, c'est tout simplement le jeu de devinettes que l'on peut jouer en voiture ("Je pense à quoi ?") mais avec un traître en plus ! Comment mettre un traître dans ce jeu ? Et bien en lui donnant la réponse à l'avance. Tout le travail du traître sera alors de doser son influence pour que l'équipe trouve le mot, mais sans le soupçonner. Les autre joueurs devront donc avoir l'esprit et les oreilles ouverts pendant la phase de recherche pour se rendre compte de qui a le plus guidé l'équipe vers la victoire. En résumé, un jeu de fête très simple mais très prenant.
    Un des premiers jeux du genre. Il faut reconnaître aux Loups-Garoux de Thiercelieux tout ce qu'ils ont apporté aux jeux à rôles secrets et de traître, mais force est de constater qu'aujourd'hui la mécanique d'élimination est dépassée. Qui veut attendre une demi-heure sans jouer parce qu'il a été éliminé au bout de deux minutes de jeu ? On lui préférera aujourd'hui des jeux comme Spyfall, Time Bomb ou Resistance.
    Jeu de bluff assez simple, et rapidement prenant, quel que soit le niveau des joueurs. Il est juste dommage que la possibilité de passer la carte entraîne souvent un tour complet de table jusqu'au dernier joueur obligé de l'accepter.
    Excellent jeu de bluff et de rôles secrets ! Ici, chacun possède deux rôles (du moins en début de partie puisqu'ils constituent aussi les vies) et en plus ils changent. Les règles très simples (plus simple que Mascarade par exemple) en font une bonne initiation à ce genre, mais sans décevoir les habitués grâce aux possibilités tactiques et de négociations. Un des meilleurs du genre !
    Argh FR

    publié le 16 octobre 2019

    5

    Excellent jeu de bluff, Argh est magnifique et drôle. Certes il ne se joue qu'à quatre joueurs maximum, mais ce qui pourrait être un défaut est en fait une qualité : impossible de profiter pleinement des autres références du genre à deux, trois ou même quatre. Et puis, comment ne pas craquer sur les illustrations d'Anne Heidsieck.
    Troisième scénario de la première saison du Q-System, Mort un 4 juillet est aussi noté comme le plus difficile. Je vous recommande donc de faire les deux autres avant. Certes, ce scénario comporte un cliché, plutôt européen (le jeu étant espagnol), qui pourra dérouter les Québécois, mais il introduit aussi une nouvelle mécanique par rapport aux précédents. Comme à chaque fois, la plaisir est immense lorsque la vérité se révèle aux yeux et surtout aux esprits des enquêteurs.
    Concept original, cette nouvelle gamme de jeu d'enquêtes (le Q-system) est plutôt minimaliste. Juste des cartes, que vous choisirez de partager avec vos partenaires ou de défaussez, c'est tout. Ensuite, réfléchissez ensemble pour comprendre le meurtre : victime, arme, coupable, mobile. Une petite boîte et un petit prix pour une enquête à plusieurs d'environ une heure. Le dernier appel est le scénario idéal pour commencer cette série, noté le plus facile de la première saison.
    Profiler FR

    publié le 16 octobre 2019

    5

    Comme dans beaucoup de jeux de fêtes, oubliez ici le score et sa piste inutile (surtout que c'est coopératif), et concentrez-vous sur la mécanique très originale. Il vous restera des débats sans fin, endiablés mais primordiaux pour savoir qui a la plus mauvaise haleine entre Schewbacca et Shrek. Alors oui, certaines références françaises ne parleront pas aux Québécois, mais il suffira alors de passer la carte. Profiler est pour moi un des meilleurs jeux de fête, et trop peu connu.
    1 2 3 6

    Pin It on Pinterest